Dans quel colloque dois-je soumettre?

N8400496_JPEG_1_1DMCette question m’a été posée par une doctorante en première année lors d’une discussion avec une dizaine de doctorantes et doctorants à propos de la politique de soutien du laboratoire. Je me suis aperçu que je n’avais pas vraiment de réponses claires à lui apporter alors que cette interrogation est particulièrement importante pour celles et ceux qui préparent une thèse et anticipent leur devenir dans le milieu académique.
Je vais donc essayer de proposer quelques critères. Tout d’abord il faut distinguer une soumission dans un colloque et celle dans un workshop ou une journée d’étude. La présence dans un workshop est importante pour identifier les chercheurs et doctorant(e)s qui travaillent sur les mêmes thématiques, s’insérer dans un réseau, mais les actes de workshop ne sont en général pas retenus par les commissions de sélection des universités ou du CNRS.
Concentrons-nous sur les colloques. Dans tout champ de recherche il est en général possible, en interrogeant son ou sa directeur de recherche, de connaître les grands colloques internationaux qui sont reconnus par la communauté. Par exemple, dans la thématique qui est la mienne, le TAL, les colloques ACL, Coling, Cicling, RNLP, sont reconnus comme les plus importants, mais ils sont en général hors de portée d’un(e) doctorant(e) parce que très sélectif. Entre 10 et 15% de soumissions acceptées pour ACL par exemple. Il faut donc chercher des colloques moins sélectifs mais qui restent reconnus ou qui le deviendront.
Il faut examiner quelques critères formels.

  • S’agit-il d’un colloque récurrent ? Par exemple, si un colloque tient sa 10° édition, cela signifie qu’il est installé dans le paysage scientifique et qu’il a obtenu une bonne reconnaissance par le milieu académique
  • Quelle est la composition du comité de programme et du comité de lecture ? Reconnaissez-vous des noms de chercheurs dont vous avez déjà lu des articles ou s’agit-il d’une liste de personnes totalement inconnues. Les membres de ces comités appartiennent-ils à différentes institutions internationales ou à une seule ?
  • Quel est le processus de sélection ? Est-il précisé ? Une relecture par deux relecteurs est une garantie de la rigueur de ce processus, l’anonymat (double aveugle) n’est pas considéré comme significatif.
  • Que doit-on soumettre ? Un bref résumé ou un article de 8 à 10 pages ? Ce dernier cas est un gage là aussi de la rigueur du processus de sélection.
  • Enfin, des actes sont-ils prévus et sur quel support (un éditeur reconnu, des Presses Universitaires ou bien s’agit-il d’une édition locale) ?

Voilà il ne vous reste plus qu’à soumettre un article.

Jean-Luc Minel